mercredi 28 juin 2017

Le livre audio

Vous l'avez deviné grâce au titre aujourd'hui je vais vous parler des livres audios. Cela fait environ deux mois que j'ai découvert la lecture audio. J'ai depuis peu la chance d'être partenaire avec audible qui me permet d'approfondir ma découverte. 
Dans cet article je vais aborder en toute sincérité les points négatifs et positifs que j'ai trouvé à ce format de lecture. 

Les plus : 

  • Les livres audios sont très utiles quand on doit beaucoup marcher. J'écoute beaucoup de musique et maintenant parfois au lieu d'écouter de la musique j'écoute mon livre en allant à la gare ou en ville. 
  • J'étais très dubitative avant d'essayer mais j'ai adoré cette expérience. Je cours maintenant souvent en écoutant un roman. Je pense que cela peut poser problème aux débutants car ce n'est pas forcément facile de se concentrer sur sa respiration et sur l'histoire. Personnellement ma respiration est devenue automatique et comme dans un roman il y a toujours des moments avec plus ou moins d'action je cale mon rythme de course dessus. C'est comme se caler sur le rythme de la musique sauf qu'on écoute un roman en même temps.
  • Prendre son bain sans avoir peur de mouiller son livre. Je suis sûre que je ne suis pas la seule à souvent hésiter avant d'emmener un livre papier ou même ma liseuse quand je prends mon bain. La solution est toute trouvée avec le livre audio ! 
  • Pour les personnes qui ont du mal à lire. Je ne dis pas que ce format peut remplacer des lignes écrites mais il peut aider certaine personne. Mes sœurs sont dyslexiques et ce n'est pas toujours faciles de les faire lire. Je pense que pour ce genre de personnes ou même celles qui n'aiment tout simplement pas lire le livre audio peut permettre de redorer l'image du livre auprès des plus ou moins jeunes en quelques sortes. 
Les moins : 

  • Je me suis vite rendue compte que ce format était difficile à gérer quand on est fatigué. J'ai vite arrêté d'utiliser ce format avant d'aller me coucher. Je le réserve seulement aux journées. Ça m'est arrivée plusieurs fois de m'endormir et dans ce cas-là je me réveillais souvent avec le livre presque fini ou avec une bonne partie d'avancée. 
  • Il faut un minimum de concentration donc comme les autres formats de livres ça ne sert à rien d'essayer de tenir une discussion et en parallèle et d'essayer de suivre l'histoire du roman que vous écoutez en même temps
  • J'ai plus de mal à rentrer dans l'histoire. C'est un point négatif minime, mais je mets un peu plus de temps à rentrer dans l'histoire qu'avec un autre format. J'ai parfois aussi un peu plus de mal à ressentir les sentiments que veut faire ressortir l'auteure. Pour ce point tout dépend de l'état dans lequel vous êtes. C'est dur de ressentir de la tristesse quand vous êtes en plein milieu de votre séance de sport. 

lundi 26 juin 2017

C'est lundi que lisez-vous? #70


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by  One Person’s Journey Through a World of Books . Tout est maintenant résumé chez Galleane Cela me permet de vous tenir au courant de mes lectures et des prochaines chroniques à venir. 


Voilà les trois petites questions du lundi
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?


Entre journée entre amis et opération je n'ai rien lu cette semaine...



-Amisseum de Maes Larson auto-édités.


-Les carnets de Pauline Thot de Rebecca Brocardo


Et vous que lisez-vous en cette semaine ? 

samedi 24 juin 2017

Elle vivait dans nos yeux de Sophie Blitman

Auteure : Sophie Blitman
Twitter : ici


Edition : Auto-édités
Pages : 129 pages
Prix : 2,99€ (e-book)
Note : 3,75/5




Ils sont amis et croient se connaître. A l’aube de la trentaine, ils se sont installés dans un quotidien tranquille qu’ils n’auraient jamais imaginé voir basculer si brutalement. 

Mais il est des secrets dont la révélation bouleverse une vie. Aveuglement, perte de repères ou résistance : comment vont-ils réagir, tiraillés entre l’envie de savoir et la peur de ce qu’ils pourraient découvrir ?



Merci à l'auteure pour l'envoie de son roman

Toujours dans le but de divertir mes lectures cette année je n'ai pas hésité à accepter ce livre. 
En commençant ce roman je me demandais où l'histoire allait me mener et elle m'a menée exactement où je voulais. C'est loin d'être un point négatif, car le ton qu'à utiliser l'auteure a su me toucher. 
On découvre un groupe d'amis se connaissant plus ou moins pour certains. Ils ont tous une vie différente, un passé et des rêves distinct. C'est donc facile de s'identifier à certains personnages et de s'impliquer encore plus dans l'histoire. 
On voit à quel point des liens amicaux peuvent ambiguë. Parfois certaine personnes veulent plus et d'autres moins. Certains ont besoin que la situation reste identique et parfois on veut s'éloigner d'une personne. Les gens changent, se rendent compte de beaucoup de choses sur la vie et sur leurs amis. 
On se rend compte que certains actes peuvent avoir une influence très différente sur des personnes. Ils peuvent éloigner ou rapprocher des individus.
La mort d'une personne de ce groupe d'amis au milieu de l'histoire va rompre le calme apparent de ce roman. On rentre dans la deuxième partie qui est plus animée. Les différents personnages essaient de faire leur deuil et chacun à sa façon de faire. Certains font ça naturellement ils se remémorent rendent les souvenirs moins douloureux, d'autres retiennent toutes les douleurs jusqu'à craquer. Puis il y a celui qui devient un peu fou, qui ne veut pas accepter qu'elle n'est plus là, qui fait tout pour se rattacher aux souvenirs.  
Elle vivait dans nos yeux est principalement composée de descriptions et j'ai beau ne pas en être une grande fan cela ne m'a pas du tout dérangée. 


Un roman touchant très agréable à lire et presque poétique à certains moments. 

mardi 20 juin 2017

C'est lundi que lisez-vous #69


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by  One Person’s Journey Through a World of Books . Tout est maintenant résumé chez Galleane Cela me permet de vous tenir au courant de mes lectures et des prochaines chroniques à venir. 


Voilà les trois petites questions du lundi
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?


 
-Elle vivait dans nos yeux de Sophie Blitman auto-édités. J'ai bien aimé ce roman plein de réflexion sur la vie mais aussi sur la mort. 
-Bad romance, T1 de Céline Mancellon aux éditions Hardigan. Cette romance avec un bad boy et une fille réfléchit fut une très bonne lecture. 
-De plus en plus mâle, tome 1 de Laura Kaye aux éditions Milady collection suspense. Le coup de coeur n'était pas loin dans ce roman mélangeant mystère et romance à la perfection. 


-Amisseum de Maes Larson auto-édités.




Et vous que lisez-vous en cette semaine ? 

samedi 17 juin 2017

Demain je pars de Laurent Leoncini

Auteur : Laurent Leoncini
Facebook : ici


Edition : Librinova
Pages : 274 pages
Prix : 6,99€ (e-book)
Note : 2/5




Cela ne vous est jamais arrivé d’avoir envie de tout plaquer, que vous ayez seize, vingt-cinq, ou cinquante ans ? Changer de pays, de climat, de culture, de vie. L’homme est-il fait pour vivre toute son existence avec la même femme ? Ai-je fait le bon choix ? Après tout, je n’ai qu’une seule vie, je prends le risque ou pas ? Tout plaquer sur un coup de tête déjà trop réfléchi, remplacer ses habitudes quotidiennes pour découvrir quelque chose de nouveau. Pas comme une aventure de vacances pour faire un break, mais partir sans avoir l’idée de revenir, un départ sans retour possible dans le passé. Ça fait quoi de partir sans se soucier de payer son loyer, ses factures, de laisser ses meubles, ses souvenirs, vieilles pantoufles usées que l’on gardait sans savoir pourquoi. Est-ce de la lâcheté, ou du courage ? Alors quoi faire, garder cette idée comme un beau rêve auquel on pense chaque nuit et que l’on oublie quand le réveil sonne, pour vivre une vie sans surprise dont on connaît déjà le déroulement. Ou bien partir au risque de se ramasser la figure, et de gâcher sa vie ?


Merci à l'auteur pour l'envoi de son roman

Comme vous le savez dans mes chroniques j'essaie toujours d'être le plus honnête avec vous peu importe mon avis. Puis quand arrive une déception j'ai toujours du mal à écrire une bonne chronique, car je ne veux pas casser l'auteur. Donc elle risque d'être assez courte je m'en excuse. 
En lisant le résumé je me suis dit que je pourrais vraiment adorer ce livre malheureusement une fois que j'ai commencé le roman j'ai vite déchanté. Durant la première partie du roman (environ la moitié) j'ai vraiment eu beaucoup de mal à continuer heureusement que la suite était plus agréable à lire. 
Je pense que c'est en grande partie à cause du personnage principal avec lequel je n'ai pas du tout accroché. J'ai eu l'impression qu'il montrait vraiment une image dégradante des hommes. Je n'ai pas du tout réussi à aimer son caractère. C'est quelqu'un qui veut vivre sa vie peu importe ce que lui impose la société. Mais pour réussir son objectif il fait des choses que j'ai trouvé assez grave. Il est égoïste durant une grande partie du livre. En même temps c'est un personnage très sincère qui fait réfléchir sur les liens entre humains dans la société. Vers la fin on découvre que c'est aussi quelqu'un qui peut être très gentil. C'est un peu un personnage à double face. 
Je pense donc que si vous aimez ce personnage dès le début vous pouvez apprécier ce livre car la plume de Laurent Leoncini est très fluide à lire. Il utilise des phrases courtes et va directement au but sans passer par des descriptions interminables. Il expose et développe des idées très importantes sur la société. Comme comment elle dirige notre vie...


Une histoire de base très intéressante que je n'ai malheureusement pas réussi à aimer. 

samedi 10 juin 2017

Inhumanitas de Marie-Béatrice Ledent

Auteur : Marie-Béatrice Ledent 


Edition : Auto-édités
Pages : 228 pages
Prix : 2,99€ (e-book), 9,48€ (broché)
Note : 3,5/5









Henry, un petit garçon de sept ans, est très gravement malade. Pour donner à son fils une chance de vivre, l'Agent Fédéral Eric Daniels va devoir changer l’inacceptable. Si la Loi se dresse déjà en travers de sa route, c’est sans compter sur un étrange secret qui refait surface en même temps qu’un nom : Blake Nelson.


Doit-on obéir aveuglément aux règles ? Faut-il laisser la Justice exécuter sa sentence tout en sachant qu’elle condamnera à mort un petit garçon ? Jusqu'où peut-on aller quand la vie de son enfant est en jeu ? 




Merci à l'auteure pour l'envoi de son roman.

Quand Marie-Béatrice Ledent m'a proposée de lire son roman j'ai tout de suite accepté. Début 2017 j'ai décidé de tenter de lire de nouveaux styles de roman. En commençant ce thriller psychologique je ne m'attendais pas à un coup de coeur. J'ai aimé le côté psychologique et la plume de l'auteure y est pour beaucoup. Elle est légère et elle arrive à faire passer des messages importants très simplement. C'est le côté thriller qui m'a moins plût non pas parce qu'il n'est pas bien écrit, mais parce que c'est un style que j'apprends à découvrir et que j'ai du mal à apprécier. Je tenais vraiment à clarifier ce point, car je pense que des amateurs de ce genre peuvent vraiment adorer lire ce livre. 
On suit Eric ce personnage qui va nous faire réaliser qu'il y a beaucoup d'injustices. On comprend l'horreur de sa situation et la difficulté de faire des choix censés quand tout le monde se retourne contre vous. Ce personnage paraît très réaliste, car au début on voit un homme réfléchit, mature qui sait ce qu'il doit et ne doit pas faire. Et puis on voit une autre partie d'Eric, le père celui qui ferait tout pour sauver la vie de son enfant. On comprend et réalise tellement de choses à travers ce personnage comme les défauts de la justice face à certaines situations. 
Ensuite, on peut suivre des personnes de la justice : des juges, des avocats et des policiers. A travers eux on voit que certains défauts sont difficiles à changer et que cela impliqueraient de nombreux changements. . On se rend compte que c'est souvent difficile de prendre les bonnes décisions pour respecter les lois. 
Finalement, on suit l'histoire de Henry ce petit garçon qui n'a juste pas eu de chance. C'est un personnage qui m'a beaucoup touchée, car malgré l'horreur de sa situation il ne perd jamais espoir. Il est très mature par rapport à sa maladie et ce qu'il risque de lui arriver. 



Un thriller psychologique qui va plaire au fan de ce genre. 

jeudi 8 juin 2017

Concours 2 ans du blog !


Le blog fête déjà ces deux ans et je me rends compte que le temps passe très vite. Sans vous mes lecteurs fidèles qui me suivez pour certains depuis le début je n'aurais certainement pas eu la chance de faire de merveilleuses rencontre. J'ai découvert le monde de l'auto-édition dont je n'avais jamais entendu parler avant mon blog. J'ai pu discuter avec des auteurs, des maisons d'éditions... Sans vous tout ça ne serait jamais arrivé donc pour vous remercier j'ai décidé d'organiser un concours. Grâce aux nombreux auteurs qui m'ont contacté sur Twitter j'ai 16 livres à vous faire gagner ! 
Vous pouvez donc en retrouver 6 à gagner sur le blog, 5 sur Twitter et 5 sur Instagram.  


Comment participer ? 

  • Habiter en France pour le lot 1
  • Etre majeur ou avoir l'accord parental 
  • Remplir le formulaire ci-dessous (lien ici ) 
Sur Twitter ici
Sur Instagram ici
Le concours commence le 8 juin et se finit le 29 juin à 00h00