lundi 14 août 2017

C'est lundi que lisez-vous ? #76


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by  One Person’s Journey Through a World of Books . Tout est maintenant résumé chez Galleane Cela me permet de vous tenir au courant de mes lectures et des prochaines chroniques à venir. 


Voilà les trois petites questions du lundi
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?


-Voyageuse d'Iman Eyitayo auto-édités. J'ai passé un bon moment de lecture grâce à ce roman. L'univers fantastique est très bien emmené et exploité.  Ce roman est en plus de ça vraiment très addictif.
-Mercy Thompson, tome 2 : Les liens du sang de Patricia Briggs aux éditions Milady. Ce deuxième tome était au dessus du premier. Je n'avais pas complètement adhéré au style de l'auteure dans le premier tome mais dans ce second tome ça ne m'a pas du tout dérangé ! Quel plaisir de retrouver l'humour de Mercy et ce mélange de mystère et d'action. 



-Iliot de Baptiste Piriou aux éditions Boz’Dodor. L'histoire se met en rapidement en place et le personnage principal me plaît beaucoup. Une bonne lecture en perspective car le style de l'auteur manque d'un petit quelque chose pour moi... Affaire à suivre. 


-Crush de Maya Banks aux éditions Harlequin. Après tous ces romans fantastiques un peu de roman me fera du bien. 


Et vous que lisez-vous en cette semaine ? 

samedi 12 août 2017

Si la parole était d'or de Caroline Giraud

Auteure : Caroline Giraud


Edition : Bookelis
Pages :  112 pages
Prix : 0,99€ (e-book), 10€ (broché)
Note : 3,25/5




Je déteste les hôpitaux. C'est blanc, laid, étouffant et triste. Hideux. Pas de rêves. Pas de musique. Je ne peux pas chanter. Ni jouer. Ni vivre. Qu'est-ce que je fais encore là ? Je veux vivre. J'ai mal et je veux vivre. J'ai mal de ne pas vivre et de croire que je vais mourir. J'ai toujours réussi à sortir : j'ai toujours su m'enfuir, même pour quelques heures, courir hors de ces murs et être rattrapée... mais libre.

Parfois, pour rien au monde je n'échangerai cette vie contre une autre. Parfois. Mais pas toujours.




Je n'aurais certainement jamais eu l'idée de lire ce roman si l'auteure ne m'avait pas contacté. Depuis quelques mois je me pousse de plus en plus à sortir de mes sentiers battus pour plus diversifiées mes lectures. Je suis arrivé à un moment où j'apprécie tout lire et c'est génial. 
Une chose est sur c'est que ce livre est très déconcertant vraiment très déconcertant. Une fois fini j'ai eu beaucoup de mal à trancher sur mon avis. Ai-je aimé ou pas ma lecture et chose encore plus surprenante je n'ai pas réussi à trancher. Je pense qu'il va me falloir un long moment de réflexion avant de pouvoir savoir. 
La plume de Caroline Giraud m'a plu tout de suite si il y a une chose sur laquelle je ne vais discuter c'est bien ça. Ce roman est vraiment très bien écrit et je ne vais pas hésiter à lire d'autre livre de cette auteure. C'est une plume très fluide même si j'étais assez déconcertée par ce roman les pages défilaient très rapidement.
Le format ressemble à un roman épistolaire sauf qu'on ne voit les messages que de l'expéditeur et non du destinataire. C'est ce point là que mon cerveau à eu du mal à comprendre. 
Durant une grande partie du livre on nous parle de l'héroïne (c'est un peu normal 😂) et du destinataire des messages qu'au final on ne connaîtra jamais réellement...
Sinon c'est un roman plein de messages positifs et motivants. L’héroïne a une vie tellement difficile que c'est presque compliqué de croire qu'une situation comme la sienne pourrait exister. Elle est tellement courageuse et même si ça vie paraît irréelle elle a des réactions qui paraissent normales. Parfois elle baisse les bras parfois elle remonte la pente durant ce livre on voit vraiment le personnage passer par plusieurs stade de la vie les bons et les mauvais. On voit que même si une situation est compliquée et/ou injuste il y a toujours un moyen de retrouver le bonheur peu importe le temps que cela prend.  



Un roman déconcertant mais à découvrir rien que pour la plume de l'auteure. 

lundi 7 août 2017

C'est lundi que lisez-vous ? #75


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by  One Person’s Journey Through a World of Books . Tout est maintenant résumé chez Galleane Cela me permet de vous tenir au courant de mes lectures et des prochaines chroniques à venir. 


Voilà les trois petites questions du lundi
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?



 
-Si la parole était d'or de Caroline Giraux auto-édités. Une lecture plutôt déroutante et qu'on peut difficilement trouver réelle. Pourtant elle met en avant certains problèmes qu'on rencontre de plus en plus aujourd'hui avec les maladies. 
-Une toile large comme le monde d'Aude Seigne aux éditions Zoé. Un roman que je vous recommande vraiment. Il est plein de message et va faire bouillir votre cerveau même une fois que vous l'avez terminé.
-Un amour d'espion de Clément Bénech aux éditions flammarion. Un roman un peu décalé, de l'humour et un bon moment de lecture. 
-Jeux de dame de Thierry Dancourt aux éditions la table ronde. Un roman plutôt décevant pour moi. Il reste trop de point d'ombre même à la fin pour que ce roman me plaise totalement. Il n'y a pas de mot mis directement sur pas mal de sujets mais seulement des suppositions de faite.
-The only ones de Carola Dibbell aux éditions le nouvel attila. Un univers intéressant malheureusement le style particulier de l'auteur ne m'a pas convaincue. 

Je commence la semaine sans rien pour le moment ! 

-Voyageuse d'Iman Eyitayo auto-édités
-Iliot de Baptiste Piriou aux éditions Boz’Dodor. 

Et vous que lisez-vous en cette semaine ? 

samedi 5 août 2017

The Ivy Years, Tome 2 : Notre année cachée de Sarina Bowen

Auteur : Sarina Bowen
Site:ici
Twitter : ici 
Instagram : ici

Traductrice : Laure Valentin
Site : ici
Twitter : ici 

Edition : Auto-édités
Pages : 307 pages
Prix : 3,99€ ou 12,99€
Note : 4,5/5






Elle cache un lourd secret de famille. Il cache un membre de sa famille.
La vie de Scarlet Crowley a volé en éclats le jour où son père a été arrêté pour des crimes inqualifiables. Aujourd’hui, le choc est passé, mais l’horreur demeure. Parmi tous les étudiants de première année à l’Université de Harkness, Scarlet est sans doute la seule à esquiver des fourgons de télévision garés sur sa pelouse pour pouvoir quitter la ville. Mais pour Scarlet, la fac sera un nouveau départ. Armée d’une carte d’étudiant flambant neuve – avec un tout nouveau nom – elle est déterminée à laisser son passé derrière elle. Même si pour cela, elle doit mentir au garçon qui fait battre son cœur.
Bridger McCaulley est une star de l’équipe universitaire de hockey, connu pour son esprit joueur – sur la glace comme avec les filles –, lorsqu’une crise familiale le ramène à la dure réalité. Un mode de vie précaire et quelques pieux mensonges sont le prix à payer pour protéger sa sœur. Seuls de rares moments volés en compagnie de Scarlet viennent illuminer sa semaine.
Ensemble, ils entament une relation hésitante basée sur une conviction mutuelle : certaines choses doivent rester secrètes. Mais quand leur bonheur est menacé par de sombres machinations, jouer en solo n’est plus une option. S’ils ne parviennent pas à se faire confiance, tous leurs efforts seront anéantis par ces familles sur lesquelles ils ne peuvent plus compter.


Merci à la traductrice Laure Valentin pour l'envoi de ce livre. 

Quand j'ai reçu le mail de proposition de la traductrice je n'ai pas hésité un seul instant. J'avais eu un énorme coup de coeur pour le premier tome j'étais donc presque certaine d'aimer ce tome. 
Dès le début de ma lecture j'ai été complètement conquise et même si ce tome n'est pas un coup de coeur c'est une très bonne lecture. Une fois commencé j'ai eu beaucoup de mal à me stopper et je l'ai vraiment dévoré. 
La plume de Sarina Bowen m'a encore une fois énormément plut. Elle rend son roman très addictif grâce à des personnages différents qu'on ne voit pas dans tous les romans. Elle arrive vraiment à m'émouvoir mais aussi à me faire rire. C'est quelque chose de très spécial qui ne m'arrive pas si souvent que ça. 
Je n'ai pas complètement accroché avec le personnage féminin, mais je l'ai quand même énormément apprécié. Scarlet est une jeune femme un peu spéciale. Elle a traversé des choses très difficiles et elle s'est créée une carapace. En commençant un semblant de nouvelle vie sous un nouveau nom on voit à quel point elle est effrayée de ne pas plaire. Je l'ai de plus en plus apprécié au fur et à mesure des pages qui défilaient et à la fin je l'aimais vraiment alors que j'étais septique au départ. Il ne faut vraiment pas s'arrêter sur le personnage que Scarlet se crée et voir plus loin en elle. Plusieurs scènes en rapport avec cette jeune femme m'ont émue. 
Ensuite, il y a Bridger et je suis immédiatement tombée sous le charme de ce jeune homme roux. Ce n'est pas du tout une personne superficielle. Il a eu une vie plutôt compliquée, mais malgré ça c'est une personne optimiste en général avec une force mentale qui m'a impressionnée. Au début je me disais que le corps ne pouvait pas suivre le rythme que ce personnage s'imposait, mais en réfléchissant je me suis dit que si. Il a des rêves, des espoirs et c'est grâce à ça qu'il réussit ce qu'il fait. Il est tellement motivé c'est vraiment impressionnant. En dehors du Bridger bosseur il y a le Bridger sentimental. Il a un coeur énorme avec plein d'amour à donner. Il pense toujours aux autres avant de faire ou de dire quelque chose pour les protéger. 


Un deuxième tome aussi addictif que le premier avec une plume que vous ne pouvez qu'adorer. 

Si ma chronique vous a donné envie de lire ce livre vous pouvez le retrouver ici

samedi 29 juillet 2017

A ma recherche de Constance Reyner (livre interactif)

Auteure : Constance Reynier
Twitter : ici
Edition : Adrénalivre
Pages : 2h de lecture
Prix : 4,99€
Note : 3,5/5








Une famille unie, des amis attentionnés et un avenir des plus radieux, India avait tout pour mener une adolescence parfaite… enfin, presque tout. Il lui manquait une vérité… qui remettrait en cause toute son existence.

À Ma Recherche est une romance interactive dans laquelle vous incarnerez India, une adolescente parisienne. Parcourez la France et tentez de découvrir ce qui est à l’origine de ce secret familial. Durant votre périple, vous rencontrerez de nombreuses personnes dont Ash, un charmant et mystérieux jeune homme…




Merci aux éditions Adrénalivre pour ce partenariat.

En recevant cette proposition de partenariat j'ai été vraiment surprise. J'avais entendu parler des livres interactifs sans m'y intéresser plus que ça. Ce nouveau format de livre m'a vraiment plu. Je commencerais un autre livre sous ce format rapidement. 
C'est un vrai plus de pouvoir choisir les actions de l’héroïne. On s'implique dans l'histoire on s'imagine à sa place, on imagine nos réactions. Je pense que comme la lecture audio c'est vraiment une approche nouvelle des livres et de la lecture qu'il faut développer et faire découvrir au grand public. 
J'ai trouvé la plume de Constance Reynier très agréable. Elle ne s'attarde pas dans les détails inutiles. Elle écrit juste ce qu'il y a besoin de savoir pour passer un bon moment de lecture. C'est un roman très fluide, très léger parfait pour l'été en soit. Malgré une histoire plutôt compliquée l'auteure a toujours la petite touche d'humour ou de joie pour ramener du soleil à ce livre. 
On peut décider de certaines actions d'India et donc moduler en partie son comportement et son caractère. C'est donc assez compliqué pour moi de vous décrire ce que j'ai aimé ou pas chez elle, car finalement elle me correspond en partie ! C'est vraiment un des gros points positifs des livres interactifs. Le personnage principal vous ressemble forcément un peu à la fin de l'histoire. 
Ensuite, on rencontre Ash ce garçon m'a tout de suite plu. Malgré une approche un peu étrange j'ai aimé son côté décalé. On voit vite son côté explosif c'est un garçon qui veut faire plein de choses, voir pleins de choses et pleins de monde. En même temps on se rend compte qu'il peut être très attentionné. Il a toujours un mot réconfortant, un geste amical. C'est un des côtés de sa personnalité que j'ai énormément aimée. 


Une histoire intéressante vécue par des adolescents avec un format très prometteur ! 

mercredi 26 juillet 2017

Les carnets de Pauline Thot de Rébecca B.D

Auteure : Rébecca Brocardo
Site : ici
Twitter : ici
Instagram : ici


Edition : Auto-édités
Pages : 192 pages
Prix : 3,49€ (e-book), 13€ (broché) 
Note : 3/5




1999. Pauline étouffe dans sa petite ville de province. Introvertie et malmenée en classe, elle ne revit que pendant les vacances en Corse, où elle se découvre à la fois désirable et vulnérable. Pour assouvir sa soif de liberté, elle se révoltera tour à tour contre l’autorité, les hommes et la société. Dans ses carnets, Pauline raconte à la première personne sa lutte solitaire contre la honte et la culpabilité qu'elle ressent dans sa construction en tant que femme dans un pays où leur condition et leur sexualité posent toujours problème. Avec son « Je », elle joue à se moquer de tout pour ne pas souffrir. Véritable journal de société, ce récit riche et sensible témoigne de la difficile transformation d’une adolescente en adulte, dans une fin de siècle ponctuée par de profondes mutations technologiques et sociétales. C’est en partageant son vécu qu’on s'attache à l'héroïne, à son histoire, et à son parcours.


Merci a l'auteure pour l'envoi de son livre.

Le résumé du livre me semblait vraiment très intéressant et l'histoire de base le fût. J'ai commencé le roman en étant agréablement surprise par la plume de l’auteure. C’est un roman qui se lit très vite et qui fait très bien passer les messages. Je pense que pour apprécier à sa juste valeur ce livre il faut s'investir émotionnellement par rapport à Pauline et son histoire. C’est une écriture très fluide composée de nombreuses phrases courtes qui sont accrocheuses. 
Pauline est une jeune fille que j'ai trouvé très rebelle même au début quand elle est plutôt calme on voit son envie de transgresser les règles. Elle veut vivre sa vie sans avoir à s'occuper de l’avis des autres. Elle est vraiment désinvolte et lorsqu'elle rencontre sa future amie australienne ce trait de caractère ne fait qu'empirer. J'ai vraiment eu du mal à la comprendre car on ressent vraiment son malaise au collège puis au lycée mais on a l'impression qu'elle ne fait qu'affirmer les rumeurs qui circulent sur elle. J'ai eu beaucoup de mal à comprendre certains de ses choix. Même ensuite lorsque qu'elle grandit je n'ai pas réussi à accrocher car je n'ai pas réussi à créer ce lien entre moi et le personnage. 


Un roman où il faut s'impliquer moralement pour l'apprécier à sa juste valeur je pense. 

lundi 24 juillet 2017

C'est lundi que lisez-vous ? #74


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by  One Person’s Journey Through a World of Books . Tout est maintenant résumé chez Galleane Cela me permet de vous tenir au courant de mes lectures et des prochaines chroniques à venir. 


Voilà les trois petites questions du lundi
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

 


-Forbidden de Tabitha Suzuma aux éditions Milady collection New adult. Un coup de coeur fulgurant pour cette merveille qu'il faut absolument lire ! Bouleversant et magnifique. 
-La terre brûlée de James Dashner aux éditions pocket jeunesse. Une lecture commune plutôt agréable une histoire aussi intéressante mais toujours pas de petite étincelle à l'horizon malheureusement.
-L'homme de l'année de Sarina Bowen auto-édités traduit par Laure Valentin. Ce troisième tome est un coup de coeur et mon tome préféré de la série pour le moment. Un couple qui se cherche, du hockey, des muscles, des peurs, des révélations et j'en passe c'est un mélange parfait pour une super lecture. 
-Secret Love de Lucy Allen aux éditions addictives. Une lecture agréable qui passe presque trop vite. On en apprend au final peu sur les personnages. 
-Brisures d'Albine Tangre auto-édités. Un ensemble de nouvelles à lire au calme le soir. 


-Si la parole était d'or de Caroline Giraux auto-édités. Une lecture plutôt déroutante qui me laisse encore perplexe. 



 
-Une toile large comme le monde d'Aude Seigne aux éditions Zoé. 
-Un amour d'espion de Clément Bénech aux éditions flammarion.
-Jeux de dame de Thierry Dancourt aux éditions la table ronde. 

Et vous que lisez-vous en cette semaine ?